Salut tout le monde,

La phase de poule est finie ! Et voici mon humeur:   « C’est à la fin de la foire qu’on compte les bouses… »

C’était la dernière journée de la coupe d’hiver, il est l’heure du blian. Ce n’est pas mauvais, mais on peut avoir quelques regrets.

L’équipe 1 féminine était maîtresse de son destin, mais le challenge n’était pas simple à relever. En se déplaçant à Mouguerre, nos filles savaient que la journée allait être longue (ou courte en durée tennistique), tout en gardant un oeil du côté de Saint Jean pied de port qui, en cas de victoire, se maintenait au dépend de nos Urtoises.

Les filles lancent leurs simples: Chantal s’incline à 30/1, Lucile s’incline à 30, Sophie s’incline à 15/4. Des scores secs (10 jeux marqués en 3 matchs). La logique est respectée. 3/0. 

Pour le double, c’est Sophie et Lucile qui s’élancent. Allez les filles, au moins 1 point pour une meilleure différence de match.

Elles s’accrochent, s’inclinent au 1er set, 7/5. Sursaut d’orgueil, elles remportent le 2ème set 6/4. Super tie break… Perdu…  C’est une défaite, 4/0. Défaite qui pouvait coûter cher. Mais c’était sans compter sur le Stade Salisien, qui se déplaçait à Saint Jean Pied de port. Et qui, à l’issue des simples, avait mis nos Urtoises à l’abri. Match nul à St Jean Pied de port, une meilleure différence de set, et le maintien est là. Bravo les filles ! ça n’a pas été simple, mais il est bel et bien là ! 

 

Au tour des garçons:

L’équipe 2, dans l’obligation de s’imposer 4/0 pour garder une infime chance de montée ce dimanche, n’a pas failli à son devoir. Pierre lance la rencontre tambour battant en s’imposant à classement égal à l’issue d’un match très sérieux. S’en allant à ses autres occupations, il laisse ses 2 partenaires en indiquant la marche à suivre. Cyril, régulier depuis le début de la coupe, ne dévie pas son chemin. Un match à sens unique, qu’il remporte après l’abandon de son adversaire alors qu’il avait gagné le 1er set 6/1. 2/0.

Puis vient le petit Louis, appelé la veille pour remplacer Gilles blessé. Un match à 15/4 pas simple à jouer car important pour l’équipe. Le match commence et quelques fautes plus tard, le voilà mené 1 set 0. Puis vient le tie break, que Louis remporte brillamment. Il a pris l’ascendant le bonhomme, la victoire ne pouvait pas lui échapper. Il sauva 5 balles de match, c’est dire le mental de petit Louis, qui ramène ce 3ème point tant espéré. Le double n’ayant pas d’utilité pour les adversaires, il nous est donné. C’est donc une belle victoire 4/0.

Malheureusement le destin n’était pas entre leur main. Il fallait un match nul entre Tarnos et Bénesse, mais aussi que Biarritz perde un match contre Cambo. Rien de tout ça, Tarnos s’impose contre Benesse et prend la 1ère place, Biarritz gagne 4-0 et prend la seconde place. Quel dommage pour nos gars, qui avaient construit une jolie équipe qui méritait la montée. Ce n’est que partie remise, on l’aura l’année prochaine. 

 

Enfin l’équipe 1 jouait un match très important dans le cadre de la montée. Elle recevait St Jean de Luz, qui jouait eux aussi leur maintien. Ils sont donc venu avec l’artillerie lourde, 3/6 5/6 5/6. Notre équipe savait à quoi s’attendre et s’était préparé pour. Entrainement intensif de volée la veille, au tour d’un padel endiablé. Du « team building » paraît-il…

Quentin lance les hostilités. Un adversaire bien connu de nos joueurs, un adversaire jamais battu par notre Quentin. Et le début de match est significatif de cette difficulté. Un premier set poussif, nerveux, qui voit Quentin s’inclinait sur le score de 7/5. Puis le schéma se met en place. Un schéma tactique propre, régularité, un entrainement à la volée bénéfique tant le jeu devait se porter vers l’avant en ce dimanche, et le match pris un sens unique. 6/3 6/1 sur les 2 derniers sets. Au bord des crampes quand même, Quentin ramène le 1er point.

Dans le même temps, Julien joue son match à 5/6. C’était le match carton de la journée. Ancien 1/6, le luzien impose sa facilité sur le terrain. Sans démérité, l’Urtois s’incline 6/2 6/4.

1/1, Benjamin s’élance après 2 semaines de footing intensif, à 3/6. Et la magie opère. Quelle intelligence de jeu. Il joue sur les failles de son adversaire, qui paraît peu en forme sur ce match, et s’impose sans tergiverser 6/4 6/2. Très belle victoire qui assure le match nul. Mais le double peut aussi amener une victoire qui serait précieuse.

Les joueurs ne traînent pas et le jouent avant de manger. Un premier set d’erreurs, ou les Urtois subissent et s’incline 6/2. Puis vient le réveil, avec leurs moyens les joueurs s’accrochent, mène 5/2, se font peur mais remportent le set tout de même. 6/4. Super tie break… Ils furent fatal à nos joueurs aujourd’hui… Il est perdu sur le score de 10/5. Et clôt la rencontre d’un match nul. 

C’est quand même une bonne opération pour nos joueurs, qui ont besoin d’un match nul lors de leur dernier match à Tarnos pour monter en division supérieure, un résultat qui était encore inespéré avant la compétition. Mucha suerte.

2 maintien, une montée ratée de peu, une montée encore jouable, la coupe d’hiver fût globalement bonne et je félicite tous les joueurs ayant participé. 

A bientôt !